• Christophe De Beukelaer

Une mobilitĂ© douce mais avec une solution alternative pour tous đŸ€đŸŒ±

Le projet "Wolubus" mise sur le lien social de proximité pour les seniors en collaboration avec les commerçants du quartier.


👉Je propose de gĂ©nĂ©raliser ce service Ă  l'ensemble du territoire bruxellois.


ARTICLE DE LA DH PUBLIÉ LE 12/01/2022


En 2015, les autoritĂ©s sanpĂ©trusiennes ont mis en place un service de “taxi social”, rebaptisĂ© “WoluBus”. Les habitants de plus de 65 ans possĂ©dant “un certificat mĂ©dical attestant de l’incapacitĂ© Ă  se dĂ©placer par leurs propres moyens et Ă  utiliser les transports en commun” peuvent bĂ©nĂ©ficier d’un service de dĂ©placement sur rendez-vous Ă  un prix attractif (2€ pour les dĂ©placements intra-communaux, 4€ pour une commune limitrophe), rendu possible grĂące Ă  des partenariats publicitaires locaux et le recours Ă  des travailleurs en insertion sociale.

Et le systĂšme rencontre un certain succĂšs : 50 trajets par jour dans la commune de 41.000 Ăąmes. De bons rĂ©sultats qui donnent envie au dĂ©putĂ© sanpĂ©trusien Christophe De Beukelaer (CDH), qui fut l’architecte du projet lorsqu’il Ă©tait Ă©chevin, d’étendre le modĂšle au reste de la RĂ©gion. Une proposition de rĂ©solution, cosignĂ©e par la parlementaire Bianca Debaets (CD&V), a Ă©tĂ© introduite pour demander au gouvernement bruxellois d’accorder un subside aux localitĂ©s voulant transposer l’action et encadrer l’action.

“Certains publics, comme les personnes ĂągĂ©es, ont encore besoin de la voiture. Il faut donc encourager les solutions innovantes pour faciliter leur mobilitĂ©â€, indique le dĂ©putĂ© humaniste, qui reconnaĂźt que d’autres initiatives fructueuses fonctionnent Ă©galement dans d’autres entitĂ©s de la ville-rĂ©gion.

RĂ©serves des autres partis

Ce mardi en commission MobilitĂ© du Parlement bruxelloise, le texte a cependant fait l’objet de rĂ©serves. Écolo plaide pour davantage “faire Ă©voluer les outils existants” comme le taxi. Disant vouloir privilĂ©gier les “solutions structurelles” et le lien avec le secteur des taxis, Groen a Ă©galement annoncĂ© ne pas soutenir le texte. La NVA aussi ne veut pas apporter son soutien une initiative communale qui rentre en concurrence avec le dispositif rĂ©gional des chĂšques-taxi. Idem du cĂŽtĂ© de DĂ©fi.

“La mise en place du systĂšme doit justement rester au niveau communal, car cela crĂ©e un cercle vertueux. La dimension de proximitĂ© est essentielle. Les personnes ĂągĂ©es revoient les mĂȘmes chauffeurs, qui connaissent les lieux ; les commerçants locaux sont demandeurs d’apposer leur publicitĂ© dans un vĂ©hicule qui transporte des personnes de la commune
”, justifie le dĂ©putĂ©, qui “lance un appel” Ă  la majoritĂ©, et notamment Ă  Écolo et DĂ©fi, partenaires de l’initiative au niveau local. Le MR de son cĂŽtĂ© propose d’amender les conditions d’accĂšs du chĂšques-taxi. Vote la semaine prochaine



16 vues0 commentaire