top of page

HÉBERGEMENT TOURISTIQUE

La majorité a voté en Commission l’ordonnance « hébergement touristique » proposée par Rudi Vervoort.


Soyons franc, ce sera une catastrophe pour l’hébergement touristique Bruxellois. Sous couvert d’une intention louable de « protéger le logement », le Gouvernement s’en prend à la liberté d’entreprendre et aux petits propriétaires.



⛱️Vous aimez louer un logement authentique lorsque vous partez en vacances? Les touristes qui visitent hashtag#bruxelles n’auront plus cette possibilité. En effet, en rendant le parcours administratif extrêmement contraignant et en imposant des amendes prohibitives, le Gouvernement Vervoort veut étouffer tout un secteur qui s’est développé ces 10 dernières années.



➡️⬅️ Le Gouvernement oppose le secteur de l’hôtellerie classique et l’hébergement touristique type Airbnb. Or, ces deux secteurs ne sont pas à opposer. Les études de la Commission européenne démontrent qu’ils sont complémentaires. Cela concerne d’autres voyageurs et d’autres types de voyage. Le gouvernement ne fera donc que diminuer le nombre de touristes. Indirectement, c’est tout l’hashtag#horeca qui en subira les conséquences.



Quant à son argument-phare « nous protégeons le logement », à nouveau, c’est raté. Une étude française démontre que l’hébergement touristique n’a qu’un impact de 0,2% sur le prix des loyers…soit 40 fois moins que l’impact des logements vides. En parlant de logements vides… il y en aurait entre 17 000 et 26 000 à Bruxelles. Voilà le vrai enjeu!



Bien sûr il faut réguler. Dans certains quartiers les hébergements touristiques sont trop nombreux. Mais on aurait pu imaginer un système de quotas, quartiers par quartiers afin d’assurer un équilibre plus tôt que de flinguer l’entièreté du secteur.



Mobilisons-nous, car c’est l’attractivité économique et touristique de Bruxelles qui est en jeu!

91 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page