• Christophe De Beukelaer

CIRB - i-CITY : une fusion possible ?

Mis à jour : juil. 30

La Région bruxelloise compte de nombreuses institutions publiques, chargées de mettre en œuvre les politiques décidées par le Gouvernement. Notre région voit se chevaucher les compétences de la Cocof, VGC, Cocom, Région et des 19 communes. Toutes ces entités politiques peuvent avoir des volontés semblables dans leurs compétences ; volontés qui sont traduites par la création d’institutions chargées de les mettre en œuvre. Parfois, ces dernières effectuent un travail comparable.


Cela semble être le cas entre « i-City », le CRIB et les autres services informatiques communaux. Une simplification du paysage numérique en Région Bruxelles-Capitale est-elle souhaitable ? Comment améliorer les économies d'échelles, les synergies et l'efficacité des ces institutions ?




Qui fait quoi ?


Le CIRB, Centre d’informatique pour la Région bruxelloise (dont le coût pour la Région est de minimum 61 millions d’€), est le partenaire informatique de la Région. Il peut « être chargé de toute mission de développement et d’assistance informatique (…) à l’égard des institutions publiques, locales et communautaires », mais aussi des cabinets, du SPRB, et des OIP. I-CITY (CA de 34 millions d’€), est le centre informatique de la Ville de Bruxelles. I-CITY fournit à la ville « des services, des solutions, des conseils et de l’assistance, et gère son parc informatique ».


Pourquoi fusionner ?

  • Le budget total des diverses entités informatiques en RBC est de plus de 300 millions d'euros. On peut économiser en évitant de faire le travail deux fois.

  • Aujourd'hui, les communes passent parfois par le CIRB, parfois pas. Aucune homogénéité. Il faut rationaliser pour une meilleure gestion globale.

  • Renforcer la collaboration de toutes ces institutions informatiques publiques doit permettre de renforcer l'efficience des services proposés.

Le résumé des débats :


Pour mieux comprendre la situation, j'ai abordé le sujet en commission "affaires économiques" au Parlement. J'ai donc pu poser mes questions au ministre B. Clerfayt, chargé de la transition numérique. Entre autres : où en est l'audit prévu par le gouvernement sur le paysage informatique de la Région ? Où en sont les collaborations, notamment du points de vue des achats, des "Data centers", de la lutte contre la cybercriminalité ?


J'ai eu quelques réponses, mais surtout de nouvelles questions. Par exemple, pour les centrales d'achats, i-CITY et le CIRB collaborent en théorie mais pas dans les faits ! Les commandes logiciels de services informatiques sont donc passées par communes, séparé de la Région. Quand on sait que Microsoft est le principal fournisseur, on peut déplorer le manque d'achat groupé, qui réduirait la facture pour tous ! En matière de cybersécurité, pas de collaborations non plus.


La suite


Le ministre n'a pas répondu à toutes mes questions, je vais donc continuer à enquêter. J'obtiendrai assez vite l'étude Gartner qui sera essentielle pour mieux cerner les synergies. Une fois toutes ces informations récoltées, j'aurai une vision claire de ce qu'il me semble le mieux pour ces institutions et je la partagerai au ministre.


Retrouvez les débats complets :



+32473414209

©2020 par Christophe De Beukelaer.