• Christophe De Beukelaer

Police : renforcer la formation !

Retrouvez ici mon intervention au Parlement bruxellois sur la concrétisation de l'école de police. Plus d'informations à suivre !


Monsieur le Ministre-Président,


Le débat sécuritaire bat son plein et Bruxelles ne fait pas exception. Comme souvent, les positions des uns et des autres se crispent sur des positions classiques. Faut-il passer au tout sécuritaire ? Les jeunes sont-ils tous des racailles ? Nos policiers sont-ils tous incompétents ou violents ?


Je ne pense pas. La sécurité est un enjeu complexe. L’insécurité vient parfois de causes lointaines, parfois proches, tantôt individuelles, tantôt collectives. Rarement l’explication est simple et directe. Mais cette sécurité est un enjeu essentiel car elle crée les conditions d’une vie épanouie, d’un dialogue et de l’apaisement de notre Région.


C’est parce que l’enjeu est complexe et les réponses multiples qu’une formation sérieuse des métiers de la sécurité est primordiale. Le devoir d’exemplarité, le sang-froid, l’analyse du danger, le dialogue, l’écoute… sont autant de valeurs à acquérir !


C’est face à ces constats que l’école Régionale des Métiers de la Sécurité, de la Prévention et du Secours, aussi appelée « Brusafe », a vu le jour. L’objectif est de combiner différentes approches dans une école de formation afin d’améliorer celle-ci.


Deux axes sont essentiels : la collaboration prévue entre les métiers, renforcée par le déménagement de Brusafe, et la formation des agents. En ce qui concerne l’école, il semble pourtant qu’elle peine à prendre son envol. J’aimerais dès lors vous poser les questions suivantes :


- Où en est le déménagement de l’école des métiers de la sécurité ?

- Quel est l’état des collaborations entre les écoles des différents métiers ?

- Votre DPG annonçait des collaborations avec Actiris, le VDAB Brussel et Bruxelles Formation, qu’en est-il aujourd’hui ?


En ce qui concerne la formation des agents, votre DPG appelle à renforcer la professionnalisation des acteurs et à « valoriser leur travail et expérience ». Objectifs que je salue. Mais qu’est-ce que le Gouvernement va mettre en œuvre pour concrétiser ces belles paroles ? J’aimerais donc savoir :


- Quelle est la durée moyenne d’une formation à l’école de Police ? Quel est le taux de réussite d’un élève inscrit ; présentant ses examens ?

- Avez-vous une idée de l’origine géographiques des élèves (Wallonie /Flandre /Bruxelles) ? Quelle est la répartition de genre au sein des élèves ?

- Combien d’élèves sortent-ils de Brusafe chaque année, ventilés par métiers ?

- Quels sont les projets du Gouvernement dans le renforcement de la formation des métiers de la sécurité ? Quels budgets y sont consacrés ?

12 vues1 commentaire

+32473414209

©2020 par Christophe De Beukelaer.