• Christophe De Beukelaer

Energie & nucléaire : quel gâchis !

Suite à l’obstination idéologique de la Ministre de l’Energie, Engie a annoncé arrêter ses investissements dans le nucléaire. C’est une mauvaise nouvelle qui va entraîner trois problèmes majeurs :

1° CLIMATIQUE : Le gouvernement va détruire les deux centrales nucléaires les plus récentes, alors qu’elles fonctionnent et n’émettent que peu de CO2, pour les remplacer par des centrales au gaz polluantes. A l’heure où la priorité est d’atteindre la neutralité carbone, c’est insensé.

2° SOCIAL : Le prix de l’énergie va augmenter. En fermant complètement le nucléaire, on devra avoir un CRM (Capacity Remuneration Mechanism, l’alternative « gaz » qui doit remplacer le nucléaire) surdimensionné afin de ne pas risquer de coupures électriques. Ça va coûter plus cher.

3° SECURITE : La sécurité d’approvisionnement se détériore à l’heure où on doit susciter la confiance auprès des entreprises. Rien ne dit que le CRM sera prêt à temps, car la commission tarde à l’approuver. Et même s’il est prêt à temps, on devra compter massivement via d’autres pays pour importer de l’électricité. On se place donc en situation de dépendance.

Les dernières déclarations de la Ministre Tinne van der Straeten démontrent la position dogmatique d’Ecolo/Groen pour qui la sortie du nucléaire était donc bien une fin en soi. La sortie du nucléaire a été votée en 2003 (le cdH a voté contre) sans prévoir les alternatives. C’est l’erreur originelle ! A l’inaction de la Ministre Marghem, s’ajoute maintenant le dogmatisme de la nouvelle Ministre qui lui succède. A l’heure où l’urgence absolue est la trajectoire vers la neutralité carbone, on va regretter longtemps cette politique.



+32473414209

©2020 par Christophe De Beukelaer.